Maladie chronique

La naturopathie est efficace dans le traitement des maladies chroniques.

Ce qu’elle vous propose, c’est une qualité de vie meilleure, parfois une guérison partielle ou complète, là où souvent la médecine allopathique est limitée.

Déroulement de la rencontre

Des questions vous seront posées sur:

  • Moment d’apparition de la maladie, circonstances

  • Origine ou causes de la maladie

  • Historique médical

  • Antécédents familiaux

  • État de santé actuel

  • Traumatismes physiques ou émotionnels

  • Réactions face à la maladie, au stress, etc.

  • Sensibilité, ce qui vous touche ou vient altérer votre état de santé

MALADIES TRAITÉES

  • Dysfonctionnement du système immunitaire, endocrinien, digestif, circulatoire ou nerveux

  • Problèmes de peau, d’allergies, d’asthme

  • Troubles du sommeil, de fatigue chronique

  • Anxiété, dépression, troubles de l’humeur, de la personnalité

  • Problème relié à la ménopause, troubles gynécologiques

  • Troubles urinaires

  • Maladie de l’enfant, trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité

  • Trouble du comportement Asperger, autisme

  • Otites à répétition

  • Différents types de cancer

  • Affections aiguës

Maladie aiguë

  • Grippe
  • Bronchite
  • Otites

  • Pneumonie
  • Maux de dos

  • Maux de tête

  • Commotion cérébrale

  • Coup de lapin

  • Pré/post opératoire

  • Cystites

  • Etc.

Note: Vous devez, pour tout autre maladie chronique, prendre un rendez-vous de deux heures avec bilan de santé complet.

Service de consultation (tarifs)

PREMIÈRE CONSULTATION Rencontre de 2 heures : 205$

CONSULTATIONS SUIVANTES (SUIVI) Suivi de 1 heure: 110$ | Consultation de 75 minutes: 130$

Qu’est-ce que la naturopathie?

Quels changements peut-on adopter au quotidien, afin de prévenir la maladie? Ceci est une question réelle et fondamentale.

Commençons par donner un temps d’arrêt à notre digestion, diminuons la quantité de nourriture que nous ingérons et mettons l’accent sur la qualité des aliments. Il faut garder en tête, certes, l’importance de s’harmoniser avec notre environnement, mais surtout de se nourrir de nourriture adaptée à notre système digestif, celle provenant du vivant!

Je cite Hippocrate: «Que ton premier aliment soit ton médicament.»

Nous ne sommes pas une société vivant dans le manque. Ce n’est donc pas le manque qui nous rende malade, mais plutôt l’excès!

Posons-nous les bonnes questions

Pourquoi aurions-nous quatre fonctions éliminatoires, si ce n’était pas pour garder nos liquides propres et exempts de toxines?

Les symptômes dont nous souffrons ne cherchent-ils pas à nous faire comprendre que notre mode de vie est hostile et toxique?

Doit-on revenir à la base pour mieux repartir?

La naturopathie

La naturopathie, c’est de mettre en pratique différentes techniques et facteurs de santé pour s’assurer d’une meilleure hygiène de vie.

L’hygiène de vie et la santé sont intimement liées. D’ailleurs, dans l’étymologie grecque, le mot «hygiène» signifie «santé».

On parle entre autres plus précisément de l’alimentation vivante, de la respiration consciente, de la qualité de l’eau que l’on boit ou utilise, du temps de repos que l’on s’accorde (facteur important dans le monde d’aujourd’hui) et de l’exercice physique au quotidien.

Face à cette prise de conscience et à la réflexion sur notre place en tant qu’être humain, force est de constater que nous faisons partie intégrante de l’écosystème dans lequel nous vivons.

Génèse

La naturopathie n’est pas banale, ni une nouvelle tendance comme une autre qui disparaîtra sous peu. Il s’agit d’un réel mode de vie, né d’une philosophie dont les premiers balbutiements datent d’aussi loin que le 19e siècle.

Évidemment, la naturopathie hygiéniste contrarie les données de la médecine moderne, puisque cet art de vivre met l’emphase sur l’importance de connaître les lois naturelles pour accéder à la fois à une meilleure santé, à la régénération des tissus et à la prévention d’éventuelles maladies.

L’un des grands principes de l’approche hygiéniste est l’homéostasie, principe étant d’avoir la capacité à conserver l’équilibre de son milieu intérieur, en dépit des contraintes externes, donnant ainsi au corps la possibilité d’une réelle capacité à se régénérer.

Les grands principes de l’hygiénisme nous apprennent aussi que la loi de l’homéostasie fait en sorte que chaque organisme vivant possède le pouvoir de la régénération et de l’autoguérison.

Prise du remède homéopathique

Il existe différentes façons d’utiliser l’homéopathie. Il y a la prise en sèche, c’est-à-dire mettre, par exemple, 3 granules directement sous la langue ou également la prise du remède sur l’eau.

Voici la procédure:

  • Utiliser une bouteille en vitre de plus ou moins 350 ml
  • Mettre les granules dans la bouteille remplie d’eau.
  • Laisser les granules se dissoudre dans l’eau un minimum de 30 minutes.

Dynamiser, c’est-à-dire frapper la bouteille dans le fond de votre main, le nombre de fois conseillé par l’homéopathe. Vous obtenez la solution mère. Prendre une cuillère à table de cette solution et la placer dans environ 1 pouce d’eau, en boire une gorgée. Jeter le reste du verre et garder la solution mère au réfrigérateur.

Pour donner le remède à un poupon (enfant âgé de moins de 6 mois)

  • Dans une petite quantité d’eau pure, faire fondre 3 granules d’un seul remède en secouant durant une minute.
  • En se servant d’une cuillère, administrer quelques gouttes de la dilution à l’enfant. La dose doit être répétée seulement au besoin.
  • Une fois le traitement donné, rincer la cuillère et le contenant avec de l’eau chaude et du savon.

Pour les enfants âgés de 6 mois et plus, donner le remède tel que décrit ci-haut (prise du remède).

Considérations importantes

  • L’état chronique du patient est traité différemment de l’état aigu.
  • L’action du remède, pour un état chronique, se fera sur une plus longue période. À la suite de la consultation, votre homéopathe vous indiquera la procédure à suivre en fonction de votre traitement.
  • Pour traiter un état aigu, le remède a besoin d’être répété dans un intervalle de 10 à 20 minutes selon la gravité et l’intensité de l’état du patient. Que la prise soit faite sur l’eau ou en sèche, il ne faut pas répéter le remède s’il y a une nette amélioration de l’état du patient.La plupart du temps, deux à quatre doses suffisent.Vous pourrez bien constater la rapidité d’action des remèdes.

Recommandations

  • Gardez la dilution loin des huiles essentielles, des épices, des parfums forts.
  • Ne pas utiliser d’huiles essentielles, de dentifrices à la menthe ou à la cannelle durant le traitement.